Le mimosa

Fête du mimosa Le Petit Marseillais

Avec ses boules jaunes qui égayent les collines, le mimosa marque les paysages provençaux chaque hiver.

Petit arbre méditerranéen reconnaissable à ses fleurs jaunes, le mimosa est typique de la région provençale. En route pour les chemins du mimosa, depuis le Lavandou jusqu’à Grasse, la capitale mondiale du parfum.

Le mimosa à Bormes-les-Mimosas, dans le Lavandou

Quoi de plus logique que de commencer notre chemin du mimosa à Bormes les Mimosas, la bien-nommée ? Chaque année au mois de février, comme de nombreuses villes provençales, la commune fête le mimosa au moment de sa floraison. Mais savez-vous d’où est originaire le mimosa ? La plupart des 1200 espèces existantes dans le monde proviennent… d’Australie ! Le mimosa a en effet été introduit sur la Côte d’Azur vers 1850. En hiver, il donne des fleurs très parfumées, ce qui explique la place de choix qu’il occupe dans de nombreux jardins en Provence.

Les atouts du mimosa à Sainte-Maxime

Poursuivons notre route vers Sainte-Maxime, où l’on célèbre également la fête du mimosa. D’ailleurs, pourquoi le mimosa rencontre t-il autant de succès auprès de tous ? D’abord, la fleur produit des boules d’or qui attirent le regard et dégagent un parfum reconnaissable entre tous. En plus, sa floraison hivernale est longue, contrairement à certaines fleurs qui ne s’ouvrent que quelques jours par an. Le mimosa dit « des quatre saisons » fleurit même toute l’année ! Et même lorsque le mimosa n’est pas en fleurs, son feuillage est lui-même décoratif. Et puis, il y a mimosas et mimosas ! Il en existe de nombreuses espèces, qui offrent des silhouettes très variées.

La capitale du mimosa à Mandelieu-La-Napoule

Si le mimosa est célébré par de nombreuses villes en Provence, Mandelieu-La-Napoule en est la capitale ! Ici, en février, la fête s’étale sur 10 jours et les « corsos fleuris » (défilés de chars fleuris) sur deux week-ends, de jour comme de nuit. A Mandelieu-La-Napoule, on ne plaisante pas avec le mimosa ! Une chapelle porte même le nom de « Notre Dame des Mimosas ». Après l’élection de la Reine du Mimosa, les rues du centre-ville se remplissent de chars décorés de mimosa, de fanfares et d’orchestres. Et les dimanches, place aux batailles de fleurs !

Le mimosa a sa confrérie à Pégomas

Quand on vous dit que les Provençaux ne plaisantent pas avec le mimosa… À Pégomas, la confrérie du mimosa a été créée il y a 16 ans. L’engagement des 33 confrères ? Promouvoir la fleur en mettant des événements en place, en participant à des manifestations et en organisant des visites et conférences.

 

Les mimosistes de Tanneron

Travailler le mimosa est un vrai métier qui porte le nom de mimosiste ! Les mimosistes vivent pour la plupart autour du massif du Tanneron, près de Grasse. L’exploitation du mimosa est destinée à la vente de fleurs coupées, en bouquet.

Le mimosa à Grasse

Notre route du mimosa prend fin dans la ville de Grasse, mondialement connue pour sa production de parfums, notamment à base de fleurs de la région provençale. Le mimosa est ainsi une fleur très utilisée dans la composition des parfums à dominante florale, avec des notes de rose, de tubéreuse ou d’œillet… On obtient une fragrance riche, chaude et poudrée évoquant le pollen, le miel et la paille.

Source:

    COOKIE SETTINGS PANEL

    1st Party cookies: Necessary Cookie = :: Enhancement =

    When you refuse the use of - 1st or 3rd party - cookies, this site will not behave as designed due to the unavailability of cookies.