D’où peuvent bien venir les peaux sensibles ?

Peaux sensibles

Les peaux sensibles sont parmi celles qui requièrent le plus d’attention.

Les peaux sensibles sont parmi celles qui requièrent le plus d’attention. Mais pour leur prodiguer les soins dont elles ont besoin, encore faut-il savoir les reconnaître, ce qui n’est en fait pas bien compliqué. Vous avez souvent des rougeurs diffuses ? Votre peau est sèche au toucher ? Vous éprouvez fréquemment des sensations de picotement, des démangeaisons ? Votre peau tiraille même quelques heures après avoir été hydratée ? Vous avez surement une peau sensible… ou irritable, au choix ! Si ça peut vous réconforter, sachez que près d’une femme sur cinq est dans votre cas.

 

À l’origine du problème

Allez, un petit cours (rapide, c’est promis) de biologie. La peau est notre organe le plus grand, mais c’est aussi un véritable bouclier naturel qui nous protège des agressions extérieures. Il est composé d’une superposition de couches, dont la plus superficielle est appelée couche cornée. Et c’est là que le bât blesse !

Chez les personnes qui souffrent de peau sensible, la couche cornée n’est pas assez protégée par le film hydrolipidique (le mélange de sébum et de sueur qui nous préserve de la déshydratation et des agressions extérieures), du fait d’une production de sébum trop faible ou d’une teneur en eau insuffisante. 

Fragile de nature ou fragilisée par divers éléments externes (le froid, le vent, le soleil ou encore des produits de toilette non adaptés) ou encore par des affections cutanées, la peau réagit alors de façon démesurée à la moindre agression. C’est d’ailleurs bien pour cela qu’on qualifie aussi ce type de peau de « peau réactive ». 

Source:

    COOKIE SETTINGS PANEL

    1st Party cookies: Necessary Cookie = :: Enhancement =

    When you refuse the use of - 1st or 3rd party - cookies, this site will not behave as designed due to the unavailability of cookies.