Cheveux frisés, crépus : recherchent douceur désespérément !

Beaucoup de préjugés circulent sur les cheveux frisés et crépus. Ils seraient trop épais, impossibles à coiffer au point de devoir être domptés…

Balivernes ! Ce n’est qu’en les traitant avec la plus grande douceur que vous réussirez à les mettre en valeur.

 

Les cheveux frisés et crépus à la loupe

Les particularités de nos cheveux sont déterminées en grande partie par nos gènes : ce sont d’eux que dépendent l’incurvation des racines capillaires, la forme de la tige et la configuration des fibres de kératine. Ainsi, les cheveux frisés ou crépus (de type africain), structurés en hélice, auraient jusqu’à 12 fois plus d’ondulations que les cheveux de type européen ! Chacune de ces ondulations, au niveau desquelles la cuticule est fortement fléchie, représente un possible point de casse. Ce type de cheveux est donc très fragile… en plus d’être fin et peu profondément implanté dans l’épiderme. D’autre part, doté d’un cuir chevelu fabriquant peu de sébum, il est particulièrement sec, ce qui accentue encore davantage sa fragilité. Et pourtant, entre les défrisages, les lissages et le tissage de nattes lourdes et serrées, c’est certainement celui qui subit le plus d’outrages…

 

Cheveux frisés et crépus : l’art délicat du démêlage

Tandis que les cheveux de type européen et asiatique cassent respectivement sous des poids de 80 et 100g, le cheveu de type africain rompt dès 60g. Il faut donc le manipuler avec beaucoup de délicatesse pour le garder entier !

Le démêlage, à haut risque, est donc à réaliser avec la plus grande prudence. Sachez tout d’abord que contrairement aux autres types de cheveux, les cheveux très frisés ou crépus ne doivent JAMAIS être démêlés sans avoir été préalablement mouillés ou humidifiés. Le mieux sera donc de garder un brumisateur près de vous.

En premier lieu, partagez votre chevelure en plusieurs portions, que vous nouerez en nattes lâches ou en petits choux (attention, surtout pas d’élastiques en caoutchouc, ce sont les pires !). Dénouez une portion, humidifiez-la et démêlez en partant des pointes et en remontant petit à petit vers le cuir chevelu. Si vous trouvez un nœud sur votre chemin, défaites-le avec vos doigts plutôt qu’avec votre peigne ou votre brosse. Renouez ensuite cette portion, pour ne pas qu’elle s’emmêle de nouveau, puis attaquez-en une nouvelle, et ainsi de suite jusqu’à ce que toute votre crinière y soit passée. Appliquez ensuite un peu d’huile sur les longueurs pour les hydrater, les faire briller, et favoriser la « glisse » des cheveux entre eux.

 

Chouchouter ses cheveux frisés ou crépus

HY-DRA-TA-TION. S’il y a un mot-clé à retenir pour les soins des cheveux frisés ou crépus, c’est bien celui-là. Votre chevelure a besoin d’être nourrie intensément, et en permanence.

  • Choisissez donc un shampooing et un après-shampooing à base d’actifs ultra nourrissants (huiles végétales, notamment le karité ou l’argan).
  • Usez et abusez de bains d’huile à laisser poser avant le shampoing ou toute la nuit, ou encore de masques à appliquer post-shampoing.
  • Essuyez vos cheveux sans frotter. Vous pouvez vous faciliter la tâche en utilisant une serviette en microfibre (du type de celles que l’on trouve dans les magasins de sport pour la piscine) qui absorbera l’eau beaucoup plus vite qu’une serviette classique.
  • Après avoir essuyé vos cheveux, laissez-les sécher à l’air libre, ou au pire avec un sèche-cheveux, mais à basse température, et avec diffuseur.

La nuit, faites votre princesse et dormez dans des draps de soie, ou de satin. Bon, une taie fera l’affaire, elle sera en tout cas préférable à celles en coton, qui absorbent le précieux sébum qui hydrate vos cheveux.

 

Coiffures pour cheveux frisés ou crépus : avantages et inconvénients

Le défrisage : Ce n’est plus un secret pour personne, le défrisage brûle la fibre capillaire, endommageant considérablement le cheveu. Si vous y tenez vraiment, faites-le réaliser dans un bon salon, où un diagnostic personnalisé permettra au coiffeur d’adapter la durée de pose et le dosage du produit à votre type de cheveu.

Les tresses : ces nattes plaquées contre le crâne sont souvent beaucoup trop serrées, provoquant maux de tête et traction excessive sur la racine des cheveux. Demandez donc à la personne qui vous les fait d’y aller mollo ! Préférez en outre les tissages à clipper à ceux qui se fixent à la colle, car celle-ci abîme aussi les cheveux.

L’afro : C’est sans doute la coiffure qui préservera le mieux votre crinière, à condition que vous l’hydratiez correctement. Le cheveu étant davantage exposé aux agressions extérieures, il a en effet tendance à être plus desséché.

Source:

    COOKIE SETTINGS PANEL

    1st Party cookies: Necessary Cookie = :: Enhancement =

    When you refuse the use of - 1st or 3rd party - cookies, this site will not behave as designed due to the unavailability of cookies.