Douche : les 3 règles d’or pour ne pas agresser sa peau

Votre peau tiraille et vous démange systématiquement après la douche ? En hiver votre homme vous appelle « ma p’tite peau de croco » ?

Soit vous avez une peau sèche par nature (lien vers peau sèche), soit vous travaillez consciencieusement, mais inconsciemment, à l’assécher à force de douches et de bains décapants. Voici quelques conseils tout simples pour retrouver le confort d’une peau souple et protégée.

 

Le film hydrolipidique : un ami qui vous veut du bien

Revenons quelques (petites) années en arrière si vous le voulez bien. À l’époque, votre cher professeur de biologie – ou de sciences naturelles, c’est selon – vous avait expliqué que la peau était composée de couches successives. Comment ça, vous ne vous en souvenez pas ? Qu’à cela ne tienne, voici ce que vous auriez dû retenir. La peau, donc, est composée de couches successives. La couche la plus externe, celle qui est en contact avec les éléments hostiles que sont le vent, le froid, le soleil, la pollution etc… s’appelle l’épiderme. Véritable bouclier de la peau, l’épiderme nous protège de toutes ces agressions extérieures… à condition qu’on lui laisse son film hydrolipidique. C’est en effet cette fine couche composée d’eau (la transpiration) et de lipides (le sébum produit pas la peau) qui fait barrière entre le monde extérieur et la peau, et permet à celle-ci de rester bien hydratée.

 

Conclusion : si vous passez votre temps à détruire votre film hydrolipidique, vous ne vous étonnerez plus qu’on vous donne des surnoms de sauriens !

 

Règle n°1 : De la douche et du bain, jamais tu n’abuseras

Qu’on se le dise, l’eau altère le film hydrolipidique de la peau. Pour rester propre, une douche quotidienne est largement suffisante. Encore faut-il qu’elle ne dure pas trop longtemps et que l’eau ne soit pas trop chaude. On ne vous parle donc même pas du bain, véritable crime cutané. En hiver, où l’on ne transpire généralement que très peu, vous pouvez même opter pour une « toilette de chat » un jour sur deux et ne laver, munie d’un gant humide et d’un peu de savon, que certaines parties du corps : le visage, le cou, les aisselles, les parties intimes et les pieds.

 

Règle n°2 : Un savon adapté tu choisiras

Si votre peau est sèche et fragile, il est capital que vous évitiez les produits agressifs. Le savon « de base » nettoie si bien qu’il détruit absolument tout le film hydrolipidique de la peau. Optez donc plutôt pour un savon sans savon ou, si vous avez l’âme écolo (les savons sans savons sont fabriqués avec des extraits dérivés du pétrole), pour un savon surgras, c’est-à-dire enrichi en actifs hydratants et nourrissants (huile d’amande, beurre de karité…).

 

Règle n°3 : Ta peau tu hydrateras

Après vous être essuyée (avec douceur par pitié !), prenez l’habitude de nourrir votre peau avec une crème hydratante ou une huile pour le corps, qui vous apporteront douceur et confort en attendant que votre film hydrolipidique se reconstitue au bout de quelques heures.

Source:

    COOKIE SETTINGS PANEL

    1st Party cookies: Necessary Cookie = :: Enhancement =

    When you refuse the use of - 1st or 3rd party - cookies, this site will not behave as designed due to the unavailability of cookies.