L’architecture provençale : des maisons typiques au cœur d’une nature exceptionnelle

Maisons provençales, mas, villa, bastides… l’architecture Provençale riche en pierres et en histoires.

Réellement typiques, les maisons provençales font souvent rêver. L’image d’Épinal de l’architecture provençale est constituée d’un mas situé en plein cœur d’un champ de lavande. Si le mas a longtemps été considéré comme une maison rurale, il a su gagner ses lettres de noblesse et devenir très prisé.

Non pas un mas, mais des mas

Il n’existe pas un mas provençal, mais bien plusieurs ! Même si certains éléments communs vont vous permettre de les repérer durant vos balades : un mas est toujours exposé au sud, mais savez-vous pourquoi ? Pour profiter du soleil, certes, mais pas seulement. L’exposition plein sud est avant tout faite pour protéger du mistral. Pas d’ouvertures au nord, et ce, afin de lutter contre le froid en hiver et contre la chaleur en été. Autre caractéristique qui fait d’un mas un mas : son toit à deux pentes.

Au fil de vos pérégrinations en Provence, vous allez rencontrer plusieurs types de mas. Mas du Lubéron, de Camargue ou de la Crau possèdent leurs propres spécificités. Sans rentrer dans le détail, gardez à l’esprit que le mas provençal est généralement entouré d’un grand terrain, vestige d’une exploitation agricole. Désormais, les mas sont davantage recherchés en tant que grande maison familiale et leurs tarifs s’envolent !

La borie, l’autre nom du cabanon !

La borie (ou bori en provençal) est une cabane de pierre sèche que l’on nomme aussi cabanon pointu. Elle servait à entreposer les récoltes, mais pouvait également être utilisée comme petite cabane pour passer la nuit.

On en trouve encore dans de nombreux départements du sud-est.

 

 

 

 

Ne pas prendre une bastide pour un mas !

Si vous souhaitez passer pour un véritable Provençal, il va vous falloir faire la distinction entre un mas et une bastide. Et sachez-le, même les gens de la région s’y perdent parfois ! Retenez seulement que la bastide était à l’origine pour la bourgeoisie et elle possède en général un étage de plus que le mas. Cependant, même pour le très provençal Frédéric Mistral, les deux termes se confondent : « La vieille bastide où je naquis… avait nom le Mas du Juge ». On parle très fréquemment de bastides dans la région de Marseille.

Les villages perchés : comment toucher le ciel du doigt !

Impossible d’évoquer l’architecture provençale sans parler des villages perchés. On trouve parmi eux les plus beaux villages de la région : Séguret, Ménerbes, Gordes ou encore La Garde-Freinet représentent de véritables petits bijoux inscrits au cœur d’une nature verdoyante. Il semble que certains de ces villages existaient déjà à la préhistoire. De cette période datent également les divers vestiges d’habitats troglodytiques que l’on peut admirer dans la région et certaines de ces maisons sont d’ailleurs toujours habitées.

Source:

    COOKIE SETTINGS PANEL

    1st Party cookies: Necessary Cookie = :: Enhancement =

    When you refuse the use of - 1st or 3rd party - cookies, this site will not behave as designed due to the unavailability of cookies.