Passer au contenu principal

Votre peau tiraille et vous démange systématiquement après la douche ? En hiver votre homme vous appelle « ma p’tite peau de croco des marécages » ?
Alors soit vous avez une peau sèche par nature, soit vous travaillez dur, mais sans vraiment le vouloir, à l’assécher à force de douches et de bains décapants, soit vous êtes un croco et croyez bien qu’il n’y avait de notre part aucune intention de vous vexer. Une chose est certaine c’est que si vous décidez de remédier aux vilaines habitudes qui torturent votre épiderme voici la marche à suivre avec quelques conseils très simples pour retrouver le confort d’une peau souple et protégée.

Le film hydrolipidique : Un ami qui vous veut du bien

Revenons quelques (petites) années en arrière si vous le voulez bien. À l’époque, votre cher professeur de biologie – ou de sciences naturelles, c’est selon – vous avait expliqué que la peau était composée de couches successives. Comment ça, vous ne vous en souvenez pas ? Qu’à cela ne tienne, voici ce que vous auriez dû retenir. La peau, donc, est composée de couches successives. La couche la plus externe, celle qui est en contact avec les éléments hostiles que sont le vent, le froid, le soleil, la pollution etc… s’appelle l’épiderme. Véritable bouclier de la peau, l’épiderme nous protège de toutes ces agressions extérieures… à condition qu’on veuille bien lui laisser son film hydrolipidique. C’est en effet cette fine couche composée d’eau (la transpiration) et de lipides (le sébum produit par la peau qu’on a tendance à détester et qui ne fait pourtant que son boulot) qui fait barrière entre le monde extérieur et la peau, et permet à celle-ci de rester bien hydratée et de se préserver des bactéries et autres microbes franchement pas les bienvenus.
Conclusion : si vous passez votre temps à détruire votre film hydrolipidique à grands coups de bêtises, vous ne vous étonnerez plus qu’on vous donne des surnoms de sauriens !
Mais parce que c’est bien connu, Le Petit Marseillais a le cœur sur la main, on ne va pas vous laisser démunie face à une peau qui semble réclamer sa mue chaque jour. Alors pour vous assurer une peau douce comme celle qu’un gang de bébés chats, voici trois règles à suivre bien scrupuleusement.

Règle N°1 : De la douche et du bain chauds, jamais tu n’abuseras

Qu’on se le dise tout de suite et sans détour, l’eau altère le film hydrolipidique de la peau. Pour rester propre, une douche quotidienne est largement suffisante. Encore faut-il qu’elle ne dure pas trop longtemps et que l’eau ne soit pas trop chaude. On ne vous parle donc même pas du bain, véritable crime cutané. En hiver, période où l’on ne transpire généralement que très peu, vous pouvez même opter pour une « toilette de chat » un jour sur deux et ne laver, munie d’un gant humide et d’un peu de savon, que certaines parties du corps : le visage, le cou, les aisselles, les parties intimes et les pieds.

Règle N°2 : Un nettoyant adapté à ta peau tu choisiras

Si votre peau est sèche et fragile avec une tendance à démanger, il est capital que vous évitiez les produits agressifs. Le savon « de base » dit traditionnel est un détergent qui nettoie si bien qu’il détruit absolument tout le film hydrolipidique de la peau. Optez donc plutôt pour un savon sans savon dont le pH est plus proche de celui de la peau ou, si vous avez l’âme écolo (les savons sans savons sont fabriqués avec des extraits dérivés du pétrole, les tensioactifs), pour un savon surgras, c’est-à-dire enrichi en actifs hydratants et nourrissants naturels (huile d’amande, de coco, beurre de karité…).
Mais ce n’est pas parce que vous avez toujours fait confiance au savon pour votre toilette que le moment n’est pas venu de donner aussi sa chance à un autre lavant. Bien que moins célèbre que ses collègues savons, l’huile de douche bénéficie pourtant d’un joli fan club, celui des peaux sèches à très sèches. Comme le savon surgras, l’huile de douche a pour spécificité de déposer sur la peau un léger film protecteur et hydratant. Sa grande différence avec le savon surgras ou le savon sans savon provient de sa texture huileuse qui se transforme cependant en mousse une fois au contact de l’eau.

Règle N°3 : Ta peau tu hydrateras (Sous la douche, mais pas seulement)

Après vous être essuyée avec douceur (par pitié !), on ne frictionne pas la peau, on la tamponne tout doucement, prenez l’habitude de nourrir votre peau avec une crème hydratante ou une huile pour le corps. Elles vous apporteront douceur et confort en attendant que votre film hydrolipidique se reconstitue au bout de quelques heures. N’oubliez pas également que l’hydratation provient de l’intérieur alors pour le bien de votre peau, à vos gourdes ! Il est recommandé de boire en moyenne 1,5L d’eau par jour, si cela vous parait beaucoup, préparez-vous des eaux détox aromatisées (citron, menthe, fruits rouges) histoire de vous donner un peu plus envie. Evitez également les substances qui font vivre un petit enfer à votre peau comme le tabac et l’alcool, on sait bien qu’arrêter de fumer n’est pas exactement une partie de plaisir, mais on peut vous le jurer, votre peau comme le reste de votre très cher corps vous remercieront au centuple !

HEY !Completez votre routine beauté

SYMPA !Nos dernières news

Gel douche au pH neutre : késako ?

Savez-vous ce qu'est réellement un gel douche au pH neutre ?

Savon surgras  :
c'est quoi ?

Très populaire, le savon surgras fait beaucoup parler de lui !

Hydrater sa peau, les secrets

Hydrater sa peau, un geste essentiel à adopter au quotidien !

Peaux normales

Vous avez la peau normale ? Mais quelle chanceuse vous faites, prenez-en soin !