Passer au contenu principal

Sécheresse, irritations cutanées… chez certaines personnes, il arrive que le savon provoque quelques désagréments qui peuvent simplement être évités grâce à l’usage d’un savon surgras. On vous explique tout.

Le savon, un détergent pas toujours sympa

Le savon traditionnel est issu d’un processus appelé saponification, au cours duquel un corps gras (d’origine animale ou végétale) réagit, sous l’effet de la chaleur (entre 80 et 100°C), avec une base minérale (la soude pour les savons durs ou la potasse pour les savons mous et liquides). Capable de fixer les graisses à l’eau de rinçage, il a pour inconvénient majeur d’éliminer du même coup le film hydrolipidique de la peau, celui-là même qui maintient notre hydratation à un niveau stable et nous protège des agressions extérieures (bactéries ou microbes). Il est un peu votre garde du corps à vous si vous préférez. Mais il n’y a rien de véritablement dramatique là-dedans car la nature étant bien pensée, ce film se reforme fort heureusement après quelques heures, mais en attendant, les peaux sensibles peuvent tirailler et être fragilisées.

Le savon surgras, c'est quoi ?

Très populaire, le savon surgras fait beaucoup parler de lui, mais il nous est souvent difficile de saisir en quoi il est réellement différent de ses collègues le savon classique et le savon sans savon. On vous dit tout pour une petite remise à nouveau express !
Fabriqué selon la même recette que le savon classique, le savon surgras est tout simplement enrichi en agents nutritifs surgraissants comme l’huile d’amande douce ou le beurre de karité par exemple, ce qui lui permet de nettoyer la peau sans jamais la dessécher. Tout comme l’huile de douche, le savon surgras convient parfaitement aux peaux sensibles (peaux sèches, atopiques, peaux des bébés…) mais peut très bien être utilisé par les peaux normales et ce pour le corps comme pour le visage. C’est un allié de taille à ne pas négliger pendant les saisons où les épidermes sont soumis à rude épreuve : le vent et le froid en hiver, le sel ou le chlore en été au bord de la mer ou à la piscine.
Quant à sa différence avec le savon sans savon, c’est dans sa composition qu’on la trouve. Alors que le savon surgras, comme le savon traditionnel, est naturel, le savon sans savon est lui un détergent synthétique, également appelé pain dermatologique, fabriqué avec des extraits issus de dérivés du pétrole que l’on connait sous le nom de tensioactifs. Ces tensioactifs sont en fait des agents lavants et antiseptiques que l’on retrouve d’ailleurs dans de nombreux soins du quotidien.

La différence entre le savon surgras et l'huile de douche

Tous deux formulés à base d’huiles naturelles aux vertus hydratantes comme l’huile d’argan ou d’amande douce, le savon surgras et l’huile de douche filent à la rescousse des peaux desséchées en préservant le film hydrolipidique de la peau, cette fameuse barrière de protection luttant contre les bactéries et les microbes. Si leurs formulations proches mais pas identiques affichent les mêmes bienfaits pour les peaux sèches à normales, c’est principalement dans leurs textures que ces deux lavants se distinguent. Le savon surgras peut se présenter sous forme solide ou liquide et ressemble à l’application à un savon classique, l’huile de douche, elle, se présente sous forme liquide et se transforme en mousse une fois au contact de l’eau et de la peau. Il ne vous reste donc plus qu’à tester et à choisir votre petit préféré !

Le savon surgras, l'ami de toute la famille

Idéal pour les peaux sensibles, le savon surgras peut être utilisé par les peaux de crocos comme les peaux atopiques des adultes mais aussi pour prendre soin de la peau fragile des enfants et des bébés. Il hydrate et assouplit la peau en lui permettant de conserver son hydratation naturelle, l’eau, chez les peaux sèches ayant tendance à s’évaporer plus facilement. En maintenant l’hydratation de la peau, il permet d’apaiser et d’éviter les sensations de démangeaisons. Et contrairement à ce que l’on peut avoir tendance à penser, le savon surgras peut bien évidemment être utilisé sur le corps comme sur le visage !
Si le savon surgras s’impose donc comme le nouveau meilleur ami de la famille il est cependant déconseillé aux peaux à tendance grasse. Ces dernières devront lui préférer un savon sans savon, pour éviter toute complication dermatologique (traduction qui fait froncer les sourcils : les boutons !) sur le dos ou le visage. En effet, les composants gras contenus dans le savon surgras comme les huiles, auront tendance à étouffer les peaux et les pores déjà gorgés de sébum.
À présent que le savon surgras n’a plus de secret pour vous, on ne veut plus entendre parler de peau de croco !

SYMPA!Nos dernières news

Peaux sèches et très sèches

Découvrez notre mode d'emploi pour chouchouter votre peau sèche !

Hydrater sa peau, les secrets

Hydrater sa peau, un geste essentiel à adopter au quotidien !

Prendre soin de sa peau sous la douche

Votre peau tiraille et vous démange après la douche ? Par ici !

Gel douche au pH neutre : késako ?

Savez-vous ce qu'est réellement un gel douche au pH neutre ?